Un forum inspiré librement du manga Shingeki no Kyojin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contact du troisième type PV: Taharka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Contact du troisième type PV: Taharka   Jeu 25 Fév - 3:49

Pas un seul bruit n'était entendu dans les locaux de ce QG de la Garnison, hormis des bruits de pas. Peu à peu, les bruits de pas atteignirent une porte qui menait une chambre. La porte s'ouvrit soudainement et une voix se fit entendre :

''Hey, l'affreux. Réveille-toi, c'est ton tour de garde maintenant'' Dit la voix avec fermeté et froideur avant qu'elle ne s'en aille dans une direction, voix qui avait réveillé un jeune homme qui était plongé dans ses songes.

Le jeune homme poussa un grognement de mécontentement et de fatigue tandis qu'il se mit en position assise, poussant un petit soupir. L'affreux, hein... Ils n'auraient pas pu trouver plus original comme nom ? Pensa le jeune homme. Il passa sa main dans ses cheveux noirs comme l'encre et se mit debout, s'étirant paresseusement. Pour un court moment, il avait pu passer une nuit sans cauchemar, mais toute bonne chance a une fin. Un léger bâillement s'échappa de sa bouche et il se dirigea vers le miroir de la chambre temporaire auquel il a été affecter pour cette 'mission', se regardant dans la glace. Ses orbes métalliques étaient sans vie, froid et dure comme de l'acier, ne donnant qu'un regard vide de vie. Sous ses yeux, il avait des petits cernes dus à ses insomnies. Il avait l'habitude d'avoir des insomnies pendant une certaine période de temps et ça le faisait chier. Un peu, en tout cas.

''Allez Kristopher, réveille toi et fais ton boulot...'' Murmura le jeune homme pour lui-même tandis qu'il craquait son cou, soupirant et se frotta les yeux avant de quitter sa chambre a grands pas, qui étaient silencieux. Kristopher était peut-être de mauvaise humeur pour l'instant (qui aime se faire déranger pendant un bon rêve?) mais il n'allait pas gâcher le sommeil des autres soldats de la Garnison parce qu'on lui a gâché le sien. Il n'était pas un connard, tout de même. Ses pas résonnèrent dans les halls vides du QG où il était habilité, se dirigeant vers la sortie. Quand il la trouva enfin, il tourna son regard vers le Mur Rose qui se tenait dans toute sa splendeur, même après l'attaque du Titan Colossal.

Avec une légère sensation de fatigue, il se dirigea vers le Mur et, avec son équipement tridimensionnel dont il s'était équipé au passage, il se propulsa vers le dessus du Mur et atterris sur le sol, là où était son poste de garde. La Lune était haute dans le ciel, pas un seul nuage en vie. Au loin, on pouvait voir le Mur Maria. Chère Maria, qui fut abandonnée... Kristopher soupira et commença à faire sa ronde, son regard se promenant parfois sur le paysage. Il se disait que cette nuit, il n'allait rien se passer. Tout pouvait arriver, cependant... Tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Jeu 25 Fév - 11:24



   
Contact du Troisième type.


   
Après une longue journée, la nuit recouvrait peu à peu le territoire abandonné de Maria. La plupart des Titans allaient entrer dans un état léthargique. Tandis que d’autres s’animaient. Pour les Nomades, la tombée de la nuit signifiait l’heure d’activité. En ce moment la tribu séjournait dans une des forêts d’arbres géants au sein du Mur Maria. Taharka et Wah s’étaient réveillés en début de soirée, quand le jour commençait à décliner. La tribu se levait tôt, mais tant que les Titans n’étaient pas devenus léthargique, on restait autour du village. Taharka avait été désigné parmi les éclaireurs pour retrouver des objets éventuellement laissés par la dernière expédition du Bataillon. Le guerrier Nomade préparait son équipement pour partir cette nuit. Wah était déjà en Titan, harnaché prêt à partir. La créature attendait accroché à un tronc d’arbre avec ses griffes en compagnie de deux autres Titans qui allaient aussi partir cette nuit la mission qui leur avaient été confiés. Taharka remit une nouvelle corde à son arc, car l’autre était devenue bien trop usée et risquait de se casser. Quand ce fut enfin l’heure du départ, il prit un poignard et une poignée de flèches et rejoignit le Titan. Il plaça son arc et ses flèches dans le carquois fixé au harnais du Titan. Quand tous furent prêts, les Titans s’élancèrent dans la pénombre.

La veille, le Bataillon d’Exploration avait organisé une expédition à Maria. Pour les Nomades, rien de plus habituel. Ils avaient appris à cohabiter avec ces cavaliers qui sortaient de temps en temps et qui laissaient nombre d’objets et de corps derrière eux. Mais cette fois les Nomades ont eu peur, car le Bataillon était allé dans l’après-midi dans la forêt des arbres géants d’après les guetteurs diurnes. Peu après cette intrusion, ce fut un festival de coup de feu, le même son que faisaient les sarbacanes géantes crachant du feu, mais ça se passait en forêt. Taharka avait eu du mal à dormir comme beaucoup de Nomades à cause de ça, mais heureusement, Wah avait eu un sommeil de plomb, sinon il aurait été ingérable de par sa peur des coups de feu. Puis quelques instants plus-tard, un cri de mort d’un Titan résonna dans toute la forêt, puis les guetteurs rapportèrent avoir vu pleins de Titans courir vers le point d’où provenait le cri. Et bien plus tard, ce furent les cris de deux Titans qu’ils entendirent. Les guetteurs étaient partis voir ce qu’il se passait et ils dirent avoir vu une bataille entre deux Unilrakatakan, un à la forme féminine décharnée et un autre qui n’avait pas de lèvres mais très musclé. Le second fut vaincu d’un coup bien placé de son adversaire. Un shifter sorti de sa nuque et le vainqueur le happa et disparu. C’est ce que les guetteurs ont racontés et qui leur a valu d’être punis par la chamane pour avoir pris autant de risques.

Taharka et ses camarades se dirigeaient vers l’endroit où il y avait eu les bruits quelques heures plus tôt. Quand ils arrivèrent sur les lieux, ils virent un carnage sans précédents, plusieurs cadavres écrasés contre des arbres supposant qu’ils l’ont été quand ils utilisaient la tridimensionnalité. Les Nomades s’arrêtèrent les hommes descendirent des Titans et tous allèrent enterrer les cadavres, mais avec un grand malaise de voir des corps aussi mutilés dont certains n’étaient plus que des bouillies informes. Wah semblait avoir la tête qui tourne et un autre shifter était venu l’accompagner plus loin hors de la vue des cadavres. Taharka s’approcha d’un premier corps , celui d’une femme dont il ne restait plus que le haut du corps. Il dessina les marques mortuaires sur son visage et enterra le corps afin que l’âme de la défunte ne vienne pas les hanter et puisse vivre en paix. Les Nomades étaient malgré tout superstitieux et pour eu un mort, qu’il soit humain ou animal risquait de hanter les vivants si il n’avait pas reçu un minimum de rites funéraires. Peu après, ils appelèrent les deux Titans qui s’étaient éloignés. Puis leurs camarades humains respectifs remontèrent sur leurs épaules, puis le petit groupe reparti suivant les empreintes des chevaux et des Titans.

Ils arrivèrent ensuite devant une scène de grande confusion des empreintes de Titans qui convergeaient vers un même point et vers de nombreux Titans avaient choisi de faire leur pause nocturne à cet endroit. Malgré la présence des trois shifters et de leurs partenaires humains, les créatures ne réagissaient pas, elles étaient aussi peu réactives que des rochers. Sur les côtés se trouvaient d’étranges objets montés sur des travois à roues. Ces étranges tonneaux étaient percés de trous d’où sortaient des cordes qui se terminaient par des harpons. Taharka s’adressa au guerrier et au shifter qui se trouvaient à sa droite.

« Vous deux, prenez un de ces engins et rentrez au campement avec ! »


Les deux acquiescèrent prirent un dispositif et rebroussèrent chemin. Taharka repris son chemin avec le duo restant. Habituellement, les Nomades étaient bavards et blaguaient et se racontaient leurs derniers potins lors des excursions, mais là, Taharka et ses camarades étaient silencieux, la vue de telles horreurs leur avait plombé le moral. Vivement qu’ils retournent au campement histoire de se saouler et faire la fête pour oublier de telles horreurs. La piste des cavaliers les mena aux plaines, ils se dirigeaient vers l’est. Taharka apercevait le Mur Rose se dessiner au loin. Ils se stoppèrent une nouvelle fois à la vue de plusieurs cadavres, mais cette fois, ils étaient embaumés. Mais les cavaliers s’en étaient débarrassés comme si ils voulaient fuir une menace. Les Nomades enterrèrent les corps avant de reprendre leur route. Vu qu’ils s’approchaient du Mur, ils allaient rebrousser chemin. Mais tout ne se passa pas comme prévu, alors qu’ils passaient devant un vieux moulin en ruine, un déviant surgit prenant par surprise les Nomades. Et pile au mauvais moment bien sûr alors qu’ils étaient en plaines et donc vulnérables. Taharka n’eut même pas à demander à Wah de fuir, le Titan avait de bon réflexes et était déjà lancé en pleine course. Leurs deux camarades étaient aussi en train de fuir. Leur poursuivant était un Titan sur quatre pattes d’une quinzaine de mètres, ce que les Nomades appelaient un Rakatakan. Les shifters zigzaguaient tandis que les archers visaient les yeux de leur poursuivant. Taharka réussi à lui crever un œil, mais ça n’avait pas vraiment atteint la motivation du Titan. Trop loin de la forêt, Taharka envisagea un pari risqué, il demanda à Wah de foncer vers le Mur Rose. Les deux autres furent surpris mais suivirent quand même.

« Mais t’es taré, il y a le peuple des Murs derrière et si ils nous choppent ! »

« Tu as une autre solution ?! Puis il y a des coins pas surveillés, donc les Titans pourront s’accrocher ! »


Ils atteignirent enfin le Mur et les Titans se jetèrent sur la paroi grimpant à l’aide de leurs griffes allongées sur chaque majeur pour se mettre hors de portée de leur poursuivant. Les deux guerriers contemplaient le Titan furieux. Mais les Titans semblaient préoccupés par autre chose. Le Titan du camarade de Taharka le confirma.

« On dirait que ce n’était pas une si bonne idée … »


Il pointa du doigt une silhouette humaine en haut du Mur. Et ouais, ils venaient de se faire repérer.

« Et merde … »

Taharka regarda en bas, le Titan était toujours en bas insistant. Bref, ils étaient coincés.


   
- Adrenalean 2016 pour Epicode
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Sam 27 Fév - 5:03

Les pas de Kristopher étaient silencieux au-dessus du Mur, le vent qui hurlait couvrant le bruit de ses pas. Un 'doux' vent frais qui jouait dans ses cheveux, sa cape des Bataillons d'Explorations flottant dans les airs, ses mains derrière son dos, son regard métallique se promenant sur l'horizon qu'offrait le Mur Rose. Au loin, il pouvait apercevoir, en une petite silhouette, la Foret des Arbres Géants. Il se souvient toujours de cette funèbre journée. Ils n'étaient partis que pour quelques heures et comme toujours, ils revenaient avec des grosses pertes, mais, cette fois... Ils y en avaient, trop, des pertes. Beaucoup trop. Le Titan Féminin avait prévu... Annie avait tout prévu. Elle était extrêmement dangereuse, ça, c'était un fait.

La manière dont elle bougeait, la rapidité de ses moindres mouvements, son agilité... Même sous sa forme de Titan, il savait qu'il ne pourrait pas la vaincre. Kristopher savait que son Titan était très puissant physiquement, mais il manquait de contrôle et ne savait pas toujours comment utiliser cette puissance, ce pouvoir qu'il eût obtenu depuis... Depuis... En vérité, il ne savait pas depuis quand il avait ses pouvoirs. Le jeune homme a la chevelure de corbeau poussa un soupir tandis qu'il continuait sa ronde, silencieusement. Peut-être que la blonde avait des réponses à ses questions sur l'origine de son pouvoir, s'il y avait d'autres Shifter qui pourrait lui apprendre a contrôler son Titan. Si elle pouvait lui apprendre à contrôler son Titan.

Il aurait bien besoin de leçons comme ca, apprendre a contrôler son pouvoir, pour servir a une bonne cause. Enfin... Il se doutait que le Titan Féminin en personne lui apprendrait à se servir de son Titan pour une bonne cause puisque, comme il l'a vu, elle semble déterminer a capturer le Dernier Espoir de l'Humanité, Eren Jaeger. Elle était déterminée. Il ne savait plus trop où elle était pour l'instant, mais, au fond de son cœur, Kristopher espérait qu'elle allait bien et que personne ne savait pour elle.

Alors qu'il marchait, il sentit soudainement un petit tremblement et des grognements en contrebas. Des Titans, pensa le brun en regardant depuis le rebord du Mur. Ses sourcils se froncèrent cependant, son cœur battant légèrement plus vite. Il y avait évidemment un Titan en bas, qui mesurait environ 15 mètres, mais sur le Mur était accrocher... Trois Titans. Oh non. Oh non. Des nouvelles sortes de Titans qui pourraient grimper ? Si jamais ils réussissaient a grimper le Mur...

Kristopher attrapa lestement les manches de son équipement tridimensionnelles et s'équipa de deux lames, oubliant sur l'instant qu'il avait un pistolet éclairant pour indiquer aux autres soldats ce qui se passait. Il sauta du haut du Mur, accrochant un câble a un mur tandis qu'il se projetait vers les Titans, tenant fermement les manches de son équipement. Il se propulsa plus vite, espérant qu'il allait couper leur nuque. Il était cependant tellement concentré dans sa tache qu'il ne vit pas les formes humaines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Lun 29 Fév - 22:56



   
Contact du Troisième type.


   
Le soldat les avait clairement repérés et ça se voyait. Il semblait aussi perturbé que les Nomades de cette rencontre insolite. Il activa sa machine volante et chargea les guerriers et leurs Titans. Taharka banda son arc pour viser le soldat et ordonna à Wah de se décaler en restant accroché au mur. C’est effectivement ce que fit le shifter. Le camarade des deux hommes prépara des bolas, un filet composé de cordes en boyaux de mouton relié à de grosses pierres qui s’enroulait autour de la cible, la déstabilisant.

« Dis à Wah de le rattraper si j’arrive à le toucher ! »


Le guerrier fit tournoyer les bolas. Taharka retenait Wah qui était nerveux. Le guerrier des Murs arrivait à toute allure avec ses grandes lames de métal pour trancher les nuques des Titan et à son regard, il semblait ne pas avoir fait gaffe aux humains qui étaient sur les Titans. Une aubaine pour les deux Nomades humains qui allaient pouvoir en profiter afin de protéger leurs Titans. Si un des shifters ou des guerriers venaient à mourir, l’autre serait sacrifié pour l’accompagner dans le monde des Esprits. Taharka devait espérer que son camarade allait avoir le type en équipement tridimensionnel. Le guerrier lâcha enfin le bolas qui se dirigeait tout droit vers sa cible à grande vitesse. Les Nomades étaient prêts à les accueillir et les Titans avaient mis une main sur leur nuque afin de se protéger s’accrochant avec leur seconde main et les griffes des gros orteils. Taharka soupira de soulagement quand le filet réussi à atteindre sa cible. Les deux Titans accoururent vers la cible qui chutait et ce fut le second Titan qui réussi à avoir l’homme des Murs. La créature était de couleur plus sombre que Wah et les motifs corporels étaient différents. Les Titans tachetés avaient des motifs corporels différents selon les individus. Elle tenait fermement l’homme sans le serrer et en prenant soin d’écarter son doigt anormalement allongé terminé par un longue griffe recourbée tranchante. Les deux Titans respiraient bruyamment après avoir échappé au Déviant et capturé le soldat. Taharka sentait la respiration de Wah. Le Titan tenait fermement la cible et les deux guerriers sur les créatures avaient leurs arcs bandés en sa direction. Les Titans fixaient le prisonnier de leurs deux paires d’yeux rouges.

Taharka avait toujours son arc bandé, mais son camarades rabaissa le sien inspectant ce qu’ils venaient de capturer. Ils remarquèrent le symbole typique des guerriers Tsyaltatsee qui sortaient quelques fois hors du grand mur pour mourir en masse dévorés par les Titans. L’homme était d’apparence plutôt jeune et avait un teint blanc qui différait avec le teint métis des Nomades, mais ses cheveux étaient noirs comme ceux des hommes qui l’avaient capturé. Seulement, contrairement à eux, pas de cheveux aussi sales et emmêlés, en plus d’être coupés courts. Il était bien habillé et assez couvert malgré la douceur estivale, tandis que les Nomades étaient torse nu et vêtus du tout pour le tout d’un pagne pour Taharka et d’un pantalon pour son camarade.  Leurs corps étaient tatoués et peints. Ils arboraient quelques bijoux faits de cuir, d’os, brindilles et autres matériaux que les Nomades trouvaient quand ils faisaient leurs sorties nocturnes. Les Titans portaient leurs traditionnels harnais faits de sangles en cuir de bison géant reliés à une peau de vache qui couvrait l’épaule du Titan en fonction de si son partenaire humain était gaucher ou droitier. Heureusement que les shifters étaient dans leurs Titans, car eux, en terme de tenue vestimentaire, c’étaient les pires, juste un simple pagne et parfois ils étaient nus. Au départ pour ne pas que leurs vêtement fusionnent avec les Titans, ils finissaient par s’y habituer.

"Vraiment bizarre ce type !"

"Tu sais, ce sont des hommes des Murs !"

"Tu crois qu'on devrait le tuer ?"

"Je pense que non, il ne mérite pas la mort, par contre notre ami en bas ça serait bien de le calmer !"


Il désigna le Déviant que se trouvait toujours en contrebas guettant une éventuelle chute. L’homme ordonna à son shifter de descendre un peu pour qu’il puisse mieux viser. Le Titan s’exécuta faisant étrangement peu de bruits par rapport à sa taille. Le Nomade banda son arc et décocha une première flèche que le Déviant parvint à esquiver. Taharka grommela puis en repris une autre dans le carquois fixé au harnais puis banda de nouveau son arc et avec un peu plus de concentration, la flèche réussi à atteindre son objectif. Privé de vue, le Déviant finit par se calmer désorienté car ses autres sens n’étaient pas vraiment ce qu’il avait de plus performant. Le Nomade rejoignit ses collègues qui étaient toujours à inspecter leur prisonnier.

Note : Les Nomades ne parlent pas la même langue que les habitants des Murs.



   
- Adrenalean 2016 pour Epicode
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Mar 1 Mar - 4:28

Le vent froid sifflait prés des oreilles de Kristopher, ébouriffant ses cheveux, rafraîchissant un peu trop son visage tandis que son équipement tridimensionnelle émit un sifflement de gaz, se propulsant vers les Titans qui étaient anormalement en train de s'accrocher au Mur. De grimper même, si cela était possible. Des Titans de ce genre seraient extrêmement meurtriers pour les humains s'ils franchissaient le Mur et difficile a attraper. Il avait conscience que les Titans de 5 a 10 mètres était non seulement petit et difficile à atteindre, mais sacrément rapide en plus. Il ignorait si ces Titans Anormaux étaient rapides, eux aussi. C'est-ce qu'il allait voir dans quelques instants.

Alors qu'il allait porter un coup de sabre, il sentit quelque chose s'enrouler brutalement autour de son corps, ce qui le fit gémir de douleur, sentant quelque chose de lourd l'immobiliser dans les airs avant que le câble de son équipement tridimensionnel ne se défasse de sa position, retournant a l'intérieur de l'équipement. Ses yeux s'écarquillèrent de surprise tandis qu'il sentait qu'il tombait en chute libre, sa respiration se coupa et son cœur arrêta de battre un moment. Il allait mourir comme ça sans qu'il ne puisse prévenir les autres de la nouvelle menace de Titans.

Au moins, je vais retourner auprès de ma famille pensa le brun tandis qu'il fermait les yeux, appréhendant sa chute. Depuis beaucoup d'années, depuis qu'il avait rejoint les Bataillons, il s'était dit qu'il allait surement finir dévorer par un de ces Titans au-delà des Murs pour ensuite se faire vomir, faute de système digestif. Ironiquement, il était lui-même un Titan Humain, doué de ce pouvoir de se changer en Géant carnivore. Kristopher sentit soudainement quelque chose de chaud l'envelopper, atterrissant sur quelque chose de chaud et de 'mou'. Était-il enfin mort ? Son corps s'était-il brisé au pied du Mur ? Des respirations bruyantes se firent entendre. Sans doute, ces Titans. Lentement, il ouvrit ses yeux et sentit un frisson parcourir son corps en entier à la vue de celui qui l'avait attrapé.

Les trois Titans le fixaient. Ils le fixaient intensément, non pas avec deux yeux, mais quatre yeux rouges comme le sang, différents motifs étaient étaler sur leur corps et leurs visages. Sur leurs épaules se trouvaient d'étranges hommes presque nus, portant des pagnes ou des pantalons, eux aussi avaient des motifs sur leurs corps. Ces hommes avaient des arcs et des flèches, d'un modèle différent et étrange, qu'ils n'avaient jamais vu. Il baissa son regard sur ce qui l'avait entravé dans sa manœuvre de l'équipement tridimensionnelle, découvrant des pierres attachées a une sorte de corde et retourna son regard vers eux.

Ils se mirent a parler entre eux dans un langage qu'il ne connaissait pas, qu'il ne comprenait pas. Pourtant, ce 'langage' avait quelque chose d'attrayant au fond de lui, c'était quelque chose qui le réveillait. Quelque chose qui lui donnait aussi un mal de tête. L'un d'eux désigna un Titan qui se trouvait en contrebas et attrapa son arc et l'encocha, visant les yeux du Titan. Au deuxième essaie, il les creva. Les Titans et les hommes retournaient ensuite à leur contemplation de l'humain qu'ils tenaient entre leurs mains géantes.

Kristopher sentit son esprit se faire bousculer par des multiples questions. Ces Titans, comment les avaient-ils apprivoisés pour qu'ils les laissent monter sur leurs épaules ? Étaient-ils eux aussi des Shifter si ce n'était pas des Titans 'normaux'? Ils ne venaient certainement pas de l'intérieur des Murs, non, certainement pas.

''Hey, vous ! Je suis un humain, vous aussi ! Comment avez-vous fait pour vous retrouver ici !? D’où venez-vous ?!? Que voulez-vous !?''


Ses yeux se durcissaient et il essaya de s'échapper de l'étreinte de cette corde avec difficulté.

''Mon nom est Kristopher ! KRI-STO-PHER! Reposez-moi par terre, je ne vous ferais pas de mal, je veux juste parler !''


Le ton n'était ni hostile, ni froid, il parlait d'une voix bien claire et bien 'diplomatique'. Si ces Titans ne se montraient pas coopératifs ou hostiles... Il allait devoir utiliser son pouvoir, a contrecœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Mar 1 Mar - 21:53



   
Contact du Troisième type.


   

''Hey, vous ! Je suis un humain, vous aussi ! Comment avez-vous fait pour vous retrouver ici !? D’où venez-vous ?!? Que voulez-vous !?''

Le prisonnier se débattait nerveusement tentant de se débarrasser du bolas et si possible de la main du Titan. Chose qui semblait agacer celui qui devait le tenir qui le manifesta par un grommèlement. Le soldat reprit la parole en répétant un mot une première fois rapidement puis en l’épelant. Bon, si il répétait se mot, soit c’était son nom, ou sinon il implorait la pitié aux Nomades. Alors que ces derniers allaient lui répondre, ils furent distraits par d’autres sons familiers. Au loin trois Titans supplémentaires arrivaient. Taharka reconnu sans problèmes des Titans tachetés appartenant à leur tribu. Un Titan à la peau sombre arrivant en tête accompagné de deux autres au teint plus clair. Les guerriers déjà présent sur Rose reconnurent immédiatement l’humain qui se trouvait sur l’épaule du Titan. Le guerrier s’appelait Ray’ek et le Titan se nommait Hukat’s. Ray’ek et Hukats étaient devenus le duo de tête depuis la  mort de Lou’may et Seze. Il faisait charger son Titan droit vers le déviant. Quand il fut à bonne distance de sa cible, il sauta de sa monture et activa son équipement tridimensionnel puis trancha d’un coup sec la nuque du déviant désarmé. La créature s’écroula au sol et son cadavre commença à fumer marquant la décomposition rapide du corps. Ray’ek fit une petite prière en respect du déviant défunt puis il rappela Hukats qui arriva et l’homme remonta sur son épaule sans utiliser son équipement en raison de la rareté du gaz pour les Nomades qui en trouvaient seulement sur les cadavres de soldats. Les deux autres Titans avaient rejoint ceux qui étaient déjà perchés sur le mur curieux de ce que tenait dans sa main l’un des Titans. Hukat’s rejoint le groupe Wah s’écarta pour  lui laisser la place. Hukat’s était facilement reconnaissable à sa petite tache orangée au menton. Les taches des Titans formant des motifs abstraits, étaient naturelles et ce n’était pas des tatouages. Ray’ek inspecta à son tour le prisonnier et s’adressa à ceux qui avait capturé le soldat.

« Pourquoi êtes vous allés sur ce Mur ? Vous savez bien qu’ils risquent de nous voir et nous tuer ! »


« Comme tu as pu le voir, on était poursuivis par ce déviant et c’était le seul refuge pour lui échapper. »

Ray’ek grimaça regardant en bas le déviant qui n’était plus qu’un squelette. Ray’ek était plutôt bien placé dans le genre un peu snob, mais il n’était pas aussi insupportable que Flish. Si un camarade était en danger, il irait le sauver, mais on sentait clairement que ça l’agaçait. Puis il se vantait du fait qu’il était un des rares de la tribu à maîtriser la tridimensionnalité. Peu de guerriers parvenaient à faire fonctionner ces étranges machines volantes permettant de se déplacer d’arbre en arbre sans Titan. Cependant, tous les hommes des Murs en avaient et c’est bien grâce à eux que les Nomades arrivaient à en obtenir. Mais le gros bémol, c’est que sans rien pour s’accrocher, le guerrier était vulnérable. Tandis qu’un Titan pouvait évoluer aussi bien sur un terrain plat que sur un terrain en relief, y compris à la verticale. Puis on ne pouvait pas attaquer à distance en manipulant un équipement tridimensionnel, du moins, tirer à l’arc en tridimensionnalité était bien plus difficile que du haut d’un Titan. Taharka voyait l’équipement bien en évidence de Ray’ek. Contrairement aux habitants du Mur, les Nomades décoraient leurs équipements tridimensionnels. Le fourreau de Ray’ek était décoré d’animaux sculptés. Le dispositif était aussi orné de plumes et banderoles de cuir comme celles qui ornaient parfois les guerriers, les chevaux et les Titans.

« Pourquoi vous ne l’avez pas tué ? »


« Tu crois qu’il méritait de mourir ? A sa tête ce n’était clairement pas un gars agressif ! Juste un simple soldat présent au mauvais endroit, au mauvais moment ! »


« Ce sont des hommes des Murs qui ont massacré un clan il y a 15 étés ! »

« La chamane a toujours dit que ce n’était pas à des innocents de payer pour les vrais coupables et que la vengeance ne menait à rien ! Puis de toutes manières, avec les Rakata, ils ne réussiront pas à nous avoir. »

Le shifter qui tenait le soldat se mêla à la conversation.

« Au fait, Ray’ek, Hukats qu’est ce que vous faites là ? Ce n’était pas à vous de patrouiller dans la zone cette nuit ! »

« Votre collègue qui est rentré au campement nous a ramené un étrange dispositif et nous a indiqué que vous les avez trouvé en suivant la piste des Cavaliers des Murs. Pour vous trouver, rien de plus simple ! »

« On ferait mieux de reposer le prisonnier, j’ai un très mauvais pressentiment, puis ils ne pourront pas nous attraper car ils ne savent pas voir la nuit ! »

Ray’ek acquiesça à contrecœur, en tout cas, ça se voyait très clairement, et les Nomades grimpèrent au sommet du Mur et y déposèrent le soldat. Ray’ek donna l’ordre à Taharka et à deux autres guerriers de descendre de leurs Titans pour débarrasser le soldat de son équipement tridimensionnel. Wah se baissa pour faciliter la descente pour Taharka. Ce fut les deux autres guerriers, un homme et une femme qui se chargèrent de prendre l’équipement tridimensionnel ainsi que le bolas. Taharka jeta un œil envers Wah qui se grattait. Hukats et les deux autres Titans aux partenaires humains à terre inspectaient une des étranges sarbacanes de métal géantes qui crachaient du feu. Les autres étaient aussi remontés, au sommet du Mur, mais les humains étaient restés sur les Titans et montaient la garde, prêts à donner le signal de fuite au moindre danger. Taharka s'approcha du soldat et se désigna. Ray'ek se mit un peu de côté fixant toujours le soldat d'un regard nonchalant.

"Taharka !"

Puis il pointa l'homme du doigt, se souvenant qu'il avait prononcé le même mot en le répétant deux fois dont la deuxième fois plus lentement pour que les Nomades le retiennent. Peut-être s'adoucir un peu pour un premier contact serait un peu mieux.

"Kristopher ?!"

Note : Les Titans tachetés, sont capables de parler. Le mot "Rakata" désigne les Titans normaux.


   
- Adrenalean 2016 pour Epicode
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Mer 2 Mar - 4:33

Kristopher alternait son regard gris vers les Titans et les Humains qui se trouvaient sur leurs épaules, fasciné par leur façon de s'habiller et leur physique. S'ils venaient d'au-delà du Mur, comment avaient-ils fait pour survivre ? Comment étaient-ils avec les Titans ? Possédait-il une quelconque arme secrète pour se débarrasser d'eux ? Kristopher ne le savait pas et ce qui le frustrait, c'est que ses gens, ces humains qui étaient tout comme lui, ne s'étaient pas montrer. Il ressentait plusieurs choses en ce moment. Frustrations, colère, peur, joie, mais beaucoup plus de curiosité en ce moment. Sa curiosité était plus grande qu'avant maintenant, en ce qui concernait l'extérieur.

Alors qu'il se débattait furieusement, le Titan qui tenait Kristopher émis un grognement qui n'était pas de bon augure, alors là, pas bon augure du tout, ce qui n'empêcha pas du tout Kristopher de continuer de gigoter dans ses liens. Oh non, ça commence... Pensa Kristopher avec nervosité, les mauvais souvenirs commençant à refaire surface dans sa tête. Des cages, des couteaux... Des marteaux... De légers tremblements commencèrent à parcourir son corps en entier. Toutefois, a son grand soulagement, ses mauvais souvenirs cessèrent de revenir dans sa tête, la surprise gagnant son visage en entendant et voyant d'autre Titans arriver, qui étaient comme ceux qui l'avaient capturer.

Trois autres gens arrivèrent après avoir tué le Titan à l'aide d'un équipement tridimensionnelle. Oh merde, ils maîtrisent notre équipement, pensa le brun avec inquiétude, et pas qu'un peu. Même s'il avait noté une certaine maladresse dans l'utilisation de l'équipement, il devait avouer que celui qui l'avait utilisé était quand même assez doué pour ne pas tomber. Les nouveaux arrivants discutèrent entre eux, dans leur langue inconnue, d'un ton assez hostile selon Kristopher. Il se demandait s'ils discutaient de son sort. Le brun regarda ensuite aux alentours et remarqua qu'un des doigts du Titan étaient anormales, finissant avec une grosse griffe.

Enfin, ils finirent par grimper sur le haut du Mur après un moment de discussion et il fut mis à terre, toujours bien attacher. Ensuite, ils détachèrent le pauvre homme et le déséquipèrent de son équipement tridimensionnel, ce qui le fit grogner. Kristopher s'était bien occuper de son équipement tridimensionnel, il s'y était même attaché ! Personne n'avait le droit d'y toucher... Personne, sauf permission.

L'un des hommes s'approcha de Kristopher et dit 'Taharka', pointant un doigt sur lui-même. Kristopher n'avait pas besoin de réfléchir, c'était son nom, logiquement. Le prénommé Taharka désigna ensuite le brun, disant son nom. Il recula légèrement, les sourcils froncés. Il n'avait pas trop confiance en eux, même s'ils l'avaient libérés de ses liens.

''Oui, mon nom est Kristopher. Vous faites quoi ici ?! Qu'est-ce que vous nous voulez ? Comment pouvez-vous survivre en dehors du Mur ?''

Il tourna ensuite son regard vers d'autres personnes qui examinait un des canons du Mur.

''Hey, vous ! Toucher pas a ça! En fait, toucher a rien !''

Kristopher retourna son regard ensuite vers Taharka.

''Pouvez-vous me rendre mon équipement ? La grosse machine qui était attachée a moi !''


Il n'espérait pas qu'ils comprennent, mais en même temps, il avait un petit, très petit espoir pour qu'ils ne fassent rien de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Lun 7 Mar - 15:06



   
Contact du Troisième type.


   

''Oui, mon nom est Kristopher. Vous faites quoi ici ?! Qu'est-ce que vous nous voulez ? Comment pouvez-vous survivre en dehors du Mur ?''

La seule chose que Taharka avait comprise était le nom du soldat, à savoir Kristopher, sinon le reste était un grand mystère. L’homme le manifesta avec un air incrédule. Il regarda à autour de lui comme pour savoir si quelqu’un serait capable de traduire de telles paroles. Comme si quelqu’un autour de lui en serait capable. Tous étaient incapables de parler cette langue. Autant de différences que ça soit vêtements, armes, langues et mêmes habitations. L’homme des Murs se tourna vers les deux Titans qui inspectaient la sarbacane.

''Hey, vous ! Touchez pas a ça! En fait, touchez a rien !''

Taharka pensait qu’il ne voulait pas que les Titans touchent à l’engin. Ce genre d’attitude n’allait pas vraiment plaire à Hukats qui était comme Ray’ek, le genre qui n’aimait pas les reproches et ordres surtout quand ça venait d’étrangers. Kristopher se tourna de nouveau vers Taharka.

''Pouvez-vous me rendre mon équipement ? La grosse machine qui était attachée a moi !''

Le Nomade afficha un air gêné du fait de ne rien pouvoir dire et de ne rien comprendre du tout. Il vit derrière Hukats contrarié du manque de respect que l’étranger lui avait montré en lui tournant le dos après lui avoir crié dessus. Le Titan traduisit son mécontentement en montrant ses crocs, et feulant. Les Titans tachetés pouvaient pousser des cris stridents ou feuler comme des félins. Ils grognaient rarement pour intimider l’ennemi, manifestant leur hostilité par ces feulements, et des sons stridents. Les shifters étaient incapables de produire des sons aussi stridents sous forme humaine. Taharka demanda au Titan de se calmer. Ce fut Ray’ek qui dut calmer Hukats. Taharka vit un des autres guerriers s’adresser à Ray’ek sur le sort du soldat.

"On en fait quoi ?"

"On le tue !"

"Eh, mais ça va pas, il mérite pas de mourir !"

"Tu proposes quoi, si jamais il appelle ses collègues et qu’on se fasse tous tuer ?!"


"On devrait l’amener à la chamane, elle est la mieux placée pour décider de son sort !"

Ray’ek se tourna vers ceux qui étaient à au sol.

"L’un de vous prend le prisonnier ! On rentre au campement !"

Taharka pris le prisonnier et appela Wah qui arriva. Le Titan se baissa prêt à accueillir son partenaire humain. Wah pris le prisonnier et le mit sur son dos. Ray’ek donna le signal et tous les Titans s’élancèrent vers la forêt. Les Nomades se déplaçaient en « V » quand ils étaient en plaines. Ray’ek et Hukats étaient en tête. Durant le trajet, l’un d’eux poussa un cri d’alerte. Il venait de repérer un Titan. Aussitôt le groupe divergea pour s’écarter du danger à la manière du Bataillon d’Exploration. Le groupe finit par arriver en forêt d’arbres géants. Les Titans se mirent à grimper dans les arbres. Les Titans tachetés étaient parfaits pour ce genre d’activité. Les Nomades ne mirent pas bien longtemps à arriver au campement. Hukats demanda de laisser la place. Le campement était suspendu dans  les arbres. Les hauteurs protégeaient les Nomades des Titans Normaux incapables de grimper aussi haut. Rien que grimper aux premières branches relevait de l’exploit pour les créatures, alors la canopée ce n’était même pas imaginable. Certains habitants, surtout des enfants étaient venus assister au retour des éclaireurs. A cette heure, tous les Nomades étaient éveillés. Pile quand les Titans normaux dormaient. En parlant de Titans, les shifters ayant fait partie du groupe d’éclaireur n’étaient pas les seuls sous leur forme Titanesque, d’autres shifters étaient aussi sous cette forme, mais plus dans le cadre de tâches quotidiennes au sein du village. Wah passa devant un Titan en train d’aider dans la confection d’un tambour de guerre. Des Titans plus petits jouaient ensembles. Ces derniers étaient contrôlés par des enfants. Un shifter adulte sous sa forme titanesque veillait sur eux. Chez les Nomades, on devenait shifter à sept ans. La présence d’autant de Titans ne perturbait pas une seule seconde les habitants qui étaient parfaitement habitués à ces derniers.

Les éclaireurs s’arrêtèrent au centre du village. Les hommes descendirent des Titans. Taharka descendit le prisonnier. Tous les habitants s’étaient rassemblés pour voir ce qu’il se passait. Tous étaient intrigués par l’étrange homme blanc. Les Titans s’éloignèrent pour retirer les équipements et reprendre leur forme humaine. Ray’ek s’adressa aux autres.

"J’aimerais voir la chamane ! Où est-elle ?!"

Taharka maintenait toujours le prisonnier. Ray’ek fut appelé par la chamane et disparu dans sa tente. Quelques minutes plus tard, il ressorti accompagné de la vielle femme. Au sein de la tribu, elle-seule savait parler la langue des habitants du Mur. Elle inspecta l’étranger. Elle posa dans un premier temps une série de questions aux autres guerriers qui avaient accompagné Ray’ek, parmi-eux, Taharka. Wah quand à lui devait toujours être en train de s’occuper de son matériel avant et après avoir repris forme humaine. La femme déclara son verdict dans la langue de l’étranger.

"C’est décidé, nous t’apprendrons nos usages, mais au moindre faux-pas, je ne retiendrais pas les guerriers. Depuis le massacre d’une tribu par ceux de ton peuple, il y a quelques années, la plupart des gens de notre peuple ont peur. Taharka et Wah seront tes tuteurs. Tâche de bien apprendre, Titan."


Taharka fut surpris d’une telle décision et décida de toucher deux mots à la chamane. Il ne pourrait pas vraiment s’opposer à sa sentence, mais il voulait au moins comprendre.

"Pourquoi moi ?!"

"Wah et toi vous n’avez toujours pas eu d’élève, il serait temps que vous en ayez un."

"Je suis incapable de parler une telle langue et Wah est muet, il pourra rien expliquer. Je n’ai pas les capacités à le former !"

"Je pense le contraire … Crois moi, vous réussirez tous les deux. Tu comprends bien un Titan muet, alors un étranger qui ne parle pas ta langue sera un obstacle que tu pourras largement surmonter ! C’est d’autant plus la première fois que nous voyons un Titan du peuple des Murs, autant en apprendre plus à son sujet."

La chamane s’éloigna et Taharka rejoignit l’étranger. Il lui fit signe de le suivre et il se dirigea vers hutte. Wah les y attendait à l’entrée. Il avait repris sa forme humaine. Il était plus jeune que Taharka. L’homme présentait aucune égratignure sur son corps. En même temps, il était shifter et comme tout bon shifter Nomade qui se respectait, il ne portait qu’un pagne court, pas de bijoux, seuls quelques tatouages en guise d’ornements. Il était plus judicieux pour les shifter d’éviter les parures et tenues plus complexes de peur que ça fusionne avec le Titan, et ils finissaient par s’habituer à se trimballer en pagne ou même nus. Au point que chez les Nomades « s’habiller comme un shifter » était devenu une expression qualifiant les gens ayant de très mauvais goûts en terme de vêtements et parures. En tout cas, l’étranger était bien habillé pour un shifter. Il n’avait vraiment pas peur que ses vêtements fusionnent avec son Titan. Taharka demanda à Wah de prendre de quoi permettre à l’étranger d’avoir une tenue plus conventionnelle pour un shifter. Wah revint avec de quoi permettre à l’étranger de se faire un pagne. Taharka s’adressa à lui avec un langage des signes.

"Vas-y change toi dans là-dedans."


Il se positionna à côté de la porte à l’extérieur de l’habitation faisant signe à Wah devenir à côté de lui le temps que l’étranger se change dans la hutte.

"Au vu de la tonne de vêtements qu'il a sur lui, ils doivent être très pudiques ... Surtout quand on sait que c'est un shifter"

Wah hocha la tête. C'est sûr, lui il en choquerait plus d'un avec son accoutrement.

Note : Les Titans tachetés, sont capables de parler. Le mot "Rakata" désigne les Titans normaux.


   
- Adrenalean 2016 pour Epicode
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Mar 8 Mar - 17:28

Kristopher interpréta facilement les feulements de la part de ces Titans comme des signes de mécontentement, avec le fait qu’ils montraient leurs crocs. Ils ont l’air de chats ou de serpents comme ça, pensa le brun, qui était sur ses gardes. Prêt à utiliser son pouvoir à contrecœur. Il n’avait pas eu de peine à éliminer les Titans ‘normaux’, ceux qui étaient grands en tout cas. Les neutraliser ne sera pas facile, il ne savait même pas comment se servir de son propre Titan correctement.

Lors de la capture d’Annie, après que le Caporal ait récupéré Eren en compagnie de Mikasa Ackerman, une jeune fille assez forte, une fois qu’ils étaient éloignés, Kristopher s’était transformé en son Titan. Il n’avait pas eu de peine à éliminer les Titans ‘normaux’, ceux qui étaient grands en tout cas. Les petits Titans, par contre, s’étaient souvent agglutinés a lui et il a dû recourir à l’utilisation de rocher qu’il avait trouvé par terre, des rochers d’une taille considérables, pour pouvoir s’en débarrasser. Récupérer Annie était quelque chose aussi, il n’avait pas eu envie de la tuer. Les doigts de son Titan étaient pourvus de griffes et il avait peiné à ne pas vouloir la tuer par accident en voulant la sortir de la nuque.

Le reste s’était déroulé ‘sans incident’ lorsqu’il était retourné aux seins des Murs en sa compagnie. Elle était dans un sale état, fatiguée, épuisée. En pleurs. Kristopher n’avait pas voulu lui demander pourquoi, elle était du genre à ne rien vouloir dire. Il la comprenait, même s’il se demandait pourquoi elle voulait s’emparer d’Eren Jaeger, le dernier espoir de l’Humanité.

Les Humains commencèrent ensuite à discuter entre eux dans leur langue inconnue, ce qui fit froncer les sourcils du soldat. Peut-être décidaient-ils du sort qu’ils le réservaient.

Enfin de compte, l’un d’eux sembla donner des ordres et, encore une fois, l’un d’eux s’empara de Kristopher. Ils descendirent des Murs et se dirigèrent ensuite ailleurs, se trouvant sur le dos d’un des Titans qui se dirigèrent ailleurs. Tout le long du trajet, il ne pipa pas un mot, se contentant de penser comment s’évader d’eux sans possiblement utiliser son pouvoir. Il n’avait plus son équipement tridimensionnel, il était entouré de ces gens… Hmm.

Finalement, ils arrivèrent à une forêt d’arbre géant et utilisèrent leurs griffes pour grimper dans les arbres et arrivèrent a une sorte de campement, les yeux de Kristopher s’écarquillant légèrement de surprise. Finalement, ils arrivèrent à une forêt d’arbre géant et utilisèrent leurs griffes pour grimper dans les arbres et arrivèrent à une sorte de campement, les yeux de Kristopher s’écarquillant légèrement de surprise. Malins. Diverses personnes à la peau bronzée étaient occupées dans leurs taches, certains Titans étaient même en train de fabriquer des objets et un veillait sur des Titans de plus petites tailles. Après un moment, ils arrivèrent a ce qui semblait être une sorte de place publique, les habitants cessant leurs activités pour se rapprocher d’eux, dévisageant le soldat avec curiosité.

Il n’aimait pas ça. Il détestait ça. L’un des hommes entra dans une tente et en ressortit avec une vieille femme qui parlait aux autres hommes qui l’avaient emmené ici. À sa grande surprise, Kristopher entendit la vieille femme parler dans sa langue. Apprendre leurs usages ? Pour quoi faire ?! Une tribu massacrée ? Ils étaient quoi ?!

Il interpréta la réaction de ‘Taharka’ comme quelqu’un qui ne voulait pas l’enseigner. Kristopher ne voulait pas se faire enseigner non plus, il voulait partir.

À contrecœur, il suivit Taharka après que celui-ci lui fit signe de le suivre, silencieusement. Ils arrivèrent ensuite auprès d’un autre homme, qui portait un pagne, comme presque tout le monde qu’il avait vu. Taharka lui donna un pagne et parla en langage des signes, lui disant d’entrer dans la hutte et de se changer. Kristopher haussa un sourcil et entra dans la hutte, commençant à se changer. Son corps était couvert de cicatrice à certains endroits, mais il n’en s’occupait guère. Ça ne servirait à rien de ressasser le passé. Kristopher ressortit de l’habitation et regarda les deux individus.

’Oi, j’espère que tu ne vas pas me faire du mal, sinon…’’


Il poussa un soupir et croisa les bras, l'air mécontent. Il voulait partir, loins d'ici mais il savait que s'il le faisait, ces 'guerriers' vont surement le poursuivre pour le neutraliser. Ou pire, le laisser en pature aux Titans en bas.

‘’On doit faire quoi, là ? JE dois faire quoi?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Ven 18 Mar - 12:39



   
Contact du Troisième type.


   

Taharka patientait devant sa hutte aux côtés de Wah. Il était quasiment impossible de dire « ta gueule » à Wah vu que ce shifter était muet. Et malgré sa forme titanesque, il n’avait jamais pu parler. Si de sa bouche ne sortait aucun son, il communiquait autrement et avec le temps, Taharka avait appris à le comprendre et depuis était inséparable du shifter.

« Va falloir que tu fasses le prof pour ce shifter… »

Wah hocha la tête et lui aussi ne semblait pas très fier du faite qu’on lui colle un étranger. Mais Taharka pensa à une chose, Wah ne sachant pas parler communiquait beaucoup avec des signes et pouvait parfois dire les choses avec une certaine précision et c’est peut-être pour cela que la chamane les avait choisis … Mais Wah avait des soucis mentaux qui n’aidaient pas vraiment. Le shifter était appuyé sur la hutte jouant nerveusement avec ses mains.

« Fais gaffes à pas casser la hutte sous ton poids, je sais bien que t’es pas gros mais quand même, c’est pas solide ce genre de tente ! Et si ça se trouve le gars est à poil !»

Le shifter s’écarta donc un peu. Et tiens quand on parle du loup, Kristopher ressorti de la tente. Et cette fois, il portait une tenue plus conventionnelle pour un shifter. Mais il surprit Taharka et Wah, non pas à cause de sa tenue, mais bien à cause des cicatrices. Et la chamane avait dit clairement que c’était un shifter. Pourtant aucun shifter ne portait de cicatrices vu qu’ils pouvaient se régénérer. Taharka compara Wah et Kristopher. L’un pas une seule cicatrice et l’autre quelques marques tout comme un humain comme Taharka pouvait avoir. Mais pour ce dernier, c’était surtout des marques des rudes conditions de vie imposées aux Nomades. Et vu qu’il était humain, impossible de se régénérer ses blessures.

« Oi, j’espère que tu ne vas pas me faire du mal, sinon… »


L’homme des Murs soupira croisant les bras. A sa tête, il n’était pas vraiment content d’être ici et à cause d’un déviant puis de Ray’ek, Taharka allait devoir se coltiner une mauvaise ambiance. Le guerrier soupira aussi de voir dans quel guêpier ils avaient été mis.

« On doit faire quoi, là ? JE dois faire quoi? »

Taharka n’avait rien compris bien sûr. Mais il pensait que l’homme voulait savoir ce qu’ils allaient faire. Bonne question tiens ! La nuit était déjà bien avancée, mais ce n’était pas encore l’heure du repas. En attendant, pourquoi pas lui faire visiter le village. Taharka lui demanda de le suivre. Wah invita Kristopher à les suivre. Pour se déplacer dans les hauteurs, les Nomades le faisaient de branche en branche et parfois ils reliaient des points entre eux avec des ponts en corde suspendus. Ces ponts étaient cependant inaccessibles pour les Titans qui eux étaient assez agiles pour aller de branche en branche grâce à leurs griffes. D’ailleurs sur le chemin, on pouvait distinguer des Titans dans le feuillage qui avaient toujours leur harnais bien que leur partenaire humain était absent. C’était des shifters qui avaient fusionné avec leurs Titans, un phénomène commun chez les Nomades et le revers de transformations fréquentes. Mais grâce aux chamans, les shifters gardaient leur conscience humaine. Cela permettait de les garder au sein de la tribu et de donner un peu de sursis aux partenaires humains étant donné qu’un shifter fusionné avec son Titan et conscient n’étant pas considéré comme mort. Chez les Nomades, quand l’un des deux partenaires mourrait, l’autre était sacrifié pour qu’ils puissent chasser ensembles dans le monde des esprits.

Ils arrivèrent au niveau de la place principale où bien sûr l’étranger était eu centre de tous les regards. En même temps, un homme blanc, ce n’était pas tous les jours qu’on voyait ça. Le petit groupe passa devant Ra’yek et Hukats sous sa forme humaine. Les deux hommes regardaient l’étranger d’un air méprisant. Ray’ek était vraiment méfiant et c’était le genre de personne à tout faire pour protéger sa tribu et son honneur d’autant que pour beaucoup de guerriers, ils avaient été impactés par le massacre d’une tribu par les hommes des Murs, qui plus est une tribu qui était avant tout réputée pour privilégier les relations commerciales aux armes. Ils étaient venus au sein de Murs pour tenter de nouer des relations pacifiques, mais à la place ils furent lâchement exterminés. Et c’est depuis ce moment que les Nomades se méfiaient fortement des habitants des Murs. D’autant que les récits des ancêtres datant d’avant l’arrivée des Titans montraient que les hommes blancs persécutaient déjà les populations agissant et pensant différemment par rapport à eux. Cette haine envers l’homme blanc ne venait pas de nulle part.

Taharka ne s’attarda pas devant ces deux là. Ils continuèrent leur petite ballade dans le village, chose que Taharka se serait bien dispensé si on ne lui avait pas coltiné ce type. Ce village, le guerrier le connaissait par cœur. Les potiers façonnaient aussi bien de récipients plus grossiers pour la cuisine et le stockage que des objets plus raffinés servant pour les rituels religieux ou pour accompagner les défunts. Parmi les objets les plus travaillés, des vases ornés de motifs abstraits ou de personnages, des bouteilles ayant des formes anthropomorphes ou zoomorphes représentant des scènes du quotidien. Ils croisèrent un groupe revenant de la chasse. Au moins trois Titans transportaient des morceaux de la carcasse d’un bison géant qui avait été abattu. Et au vu de la taille et du poids de la bête, elle été dépecée sur place pour que les Titans puissent la transporter sans être trop handicapés dans leurs mouvements. Seule la tête avait été enterrée à l’endroit où la bête avait rendu son dernier souffle afin de lui rendre hommage. Les Titans étaient obligatoires pour chasser ces mastodontes. Et malgré cet atout non négligeable, les bisons étaient largement capables de les envoyer dans le décor. Mais en temps de pluie ou quand le vent se levait, les bêtes devenaient vulnérables ne pouvant compte que sur leur vue très mauvaise. Un individu isolé devenait donc une cible de choix. Mais au vu du temps sec de cette nuit, la proie devait être âgée, malade ou blessée ou tout simplement un malheureux qui avait osé s’éloigner de son troupeau. Ce bison allait probablement être le repas avant d’aller se coucher. Les Nomades consommaient très peu de gibier ayant leur propre bétail. D’ailleurs, à cause de la surveillance des bêtes, les bergers étaient ceux qui se levaient se couchaient le plus tard car ils devaient veiller à limiter les dégâts liés aux loups qui étaient essentiellement actifs de nuit. Mais les Nomades n’étaient pas du genre à massacrer tous les loups justes pour quelques brebis tuées. Ces animaux restaient globalement stupides et il était même arrivé que certains d’entre eux se soient retrouvés écrasé par des Titans Normaux alors que ces géants n’avaient aucune raison à vouloir attaquer le bétail.

Ils s’arrêtèrent devant un autre groupe d’artisans. Ceux-ci travaillaient l’or et le cuivre des métaux mous par conséquent faciles à modeler. Chez les Nomades, l’or n’avait pas de valeur financière, il restait tout de même un métal précieux qui était surtout destiné aux cérémonies religieuses et servait à accompagner les défunts. La grande majorité des artisans étaient des femmes, en tout cas, ceux qui touchaient à l’or étaient uniquement des femmes.

Les habitants commençaient à quitter leurs activités. Le jour commençait à se lever et les bergers rentraient enfin au campement laissant la surveillance du bétail à la charge des chiens. La journée il y avait heureusement moins de loups. Tout le monde devait avoir rejoint le campement car les Titans allaient être plus nombreux à s’activer rendant dangereux tout déplacement au sol. C’est bien à cause de ses déplacements diurnes, que les Nomades qualifiaient le Bataillon d’Exploration de suicidaire. Les Titans étaient dangereux, surtout les déviants qui étaient imprévisibles.

Pour l’heure du repas, Wah était largement en tête attiré par les odeurs de viande grillée. Ce shifter pouvait manger de grandes quantités de nourriture. Et pourtant il était maigre comme un clou. Les membres de la tribu mangeaient ensembles. Taharka invita l’étranger à les suivre. Ils arrivèrent à un endroit où toute la tribu était rassemblée autour d’un feu de camp qui était à l’état de charbons chauds entouré de pierres et par-dessus des branches sur lesquelles cuisaient des aliments. Les pièces de viande disposées à même sur les branches et des fruits et pâtés de poisson qui eux étaient cuit d’avance afin de servir d’en-cas pour les éclaireurs, bergers et chasseurs pour leurs excursions du lendemain. Taharka repéra un endroit où ils pourraient s’installer. Wah s’était déjà assis à l’endroit que le guerrier avait repéré. Taharka invita Kristopher à s’assoir puis alla chercher des portions de nourriture pour chacun. Au menu de la viande de bison grillée accompagnée de fruits et de racines. En boisson, du lait de chèvre fermenté. C’était la période où les animaux donnaient du lait et les Nomades en profitaient donc. Le shifter à côté de Wah portait encore les marques de transformation montrant qu’il avait quitté son Titan depuis peu de temps. Taharka revint avec la nourriture et distribua aux deux shifters avant de s’assoir au milieu. Wah avait déjà entamé son morceau de viande. Les Nomades mangeaient avec les doigts et couper la nourriture se faisait avec les dents et les mains. Taharka commença à manger tout en surveillant l’étranger.


   
- Adrenalean 2016 pour Epicode
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Sam 19 Mar - 21:59

La surprise que Kristopher lisait dans les yeux de Taharka le fit hausser un sourcil, se demandant ce qui le surprenait tant que cela. Il n'eut pas à essayer de deviner longtemps pour savoir ce qui les surprenait tant quand il suivit leur regard, qui se dardaient sur ses cicatrices. Kristopher serra imperceptiblement et inconsciemment ses poings, sentant une douleur se propager a l'arrière de son crâne. Trop de mauvais souvenirs, ne pas s'en rappeler, pensa Kristopher avec amertume.

Il ne devait pas s'en rappeler. Heureusement, Taharka et son 'ami' cessèrent de regarder les marques sur le corps de Kristopher et l'invita à le suivre, ce qu'il fit dans le silence, balayant son regard dans les alentours. Les différentes huttes et autres endroits étaient liés par des ponts en cordes qui étaient suspendues aux hautes branches d'arbres. Des Titans étaient accrochés à ces mêmes arbres d'ailleurs, ce qui surprit Kristopher, les examinant. Ils avaient a peu prés les mêmes attraits physiques que ceux qu'il avait vus au Mur avant de se faire enlever, les seules choses qui changeaient étaient les marques sur leurs corps. A part cela, ils se ressemblaient presque tous.

Kristopher passa une fois de plus à la place publique, là ou ils s'étaient tous trouvé des instants plus tôt, subissant une fois de plus ces regards comme s'il n'était qu'un animal de cirque. Il remarqua deux autres humains qui lui jetaient des regards mauvais, ce a quoi il rendit le même regard. Ils avaient raison de se méfier de lui, en quelque sorte. Non pas qu'il leur voulait du mal, mais il pouvait les faire du mal. Rester ici et apprendre leurs coutumes ? En d'autres circonstances, il aurait bien aimé, mais là, Kristopher n'avait qu'une seule envie, c'était de retourner aux Murs. Il n'allait parler de ça a personne, ni même au Commandant Erwin. Si la vieille femme avait dit qu'une tribu s'était fait massacrer par des hommes du Mur... Alors, il n'imagerait pas ce qu'ils leur feraient s'ils apprenaient qu'il y avait des tas d'autre Shifters ici.

Le soldat haussa légèrement les sourcils en voyant certaines femmes fabriquer des poteries, des vases de toute sorte, ayant chacune une forme différente pour une utilité différente. Ils savaient donc faire comme les gens du Mur, ils avaient un bon savoir-faire. Ses yeux s'écarquillèrent une fois de plus de surprises en voyant trois Titans transporter des morceaux de ce qui semblait être de la viande d'une taille énorme. Qu'avaient-ils donc chassé pour avoir ce genre de morceaux ? Il ne le savait pas et il ne voulait franchement pas trop le savoir.

Kristopher remarqua d'autres artisans qui, eux, travaillaient du métal. Des femmes principalement qui travaillaient des métaux qu'il reconnut comme étant du cuivre et de l'or, chose qu'il trouva remarquable. Les seules fois où il avait vu des gens travailler des métaux a l'intérieur des Murs, c'étaient des forgerons. Savaient-ils forger des lames pour des équipements tridimensionnelles ? Il se le demandait.

Taharka invita une fois de plus Kristopher à les suivre et il le fit, dans le silence. Des gens se rassemblaient et au milieu de l'endroit où ils se trouvaient était placé un feu de camp, auxquels étaient accrochés des morceaux de viande sur des broches. De la viande... Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas mangé. Taharka invita Kristopher à s'asseoir dans un coin en compagnie de Wah, ce qu'il fit et attendit. L'homme revint avec des plats qu'il distribua a chacun et Kristopher prit le sien, l'examinant. Des fruits, des racines, de la viande... Et un verre de lait ? Hmm, curieux.

Kristopher goûta a son plat tandis qu'il sentait le regard de Taharka peser sur lui et trouva la nourriture fort délicieux. Le soldat continua donc de manger en silence, dégustant la viande. Il devait trouver un moyen de partir d'ici, récupérer ses affaires et son équipement tridimensionnels... Pour cela, il allait devoir utiliser son Titan une fois en dehors de la Foret d'Arbre Géants, puisqu'il n'avait pas de cheval et que l'équipement tridimensionnel était obsolète dans les milieux comme des plaines. Il n'aimait pas ça mais il allait devoir le faire pareil.

''Ça fait longtemps que je n'ai pas mangé de viande...'' Marmonna le brun après avoir avalé sa bouchée, croquant dans un fruit juteux. ''Vous chassez quoi, au juste ?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Mar 10 Mai - 22:08

L’étranger commençait son repas sous le regard attentif de Taharka. En tout cas, il semblait apprécier la viande de bison géant. En même temps, ces créatures donnaient une viande savoureuse qui bénéficiait en plus de grandes qualités nutritives. Cependant, les Nomades réglementaient la chasse en fonction de leurs besoins sachant qu’ils avaient déjà leur bétail pour les nourrir. En tout cas l’étranger avait de la chance de gouter cette viande ce soir. La viande du bétail était un peu plus fade que celle du gibier, elle était par conséquent cuisinée avec des fruits et des plantes aromatiques. Au moins, l’étranger avait avalé son morceau de viande. Et au vu de sa réaction, ça devait faire lontemps qu’ils n’avait pas avalé un seul morceau de viande. Chez les Nomades, gaspiller de la viande ou la refuser sans bonnes raisons était considéré comme une forme d’irrespect envers l’animal ayant donné sa vie pour nourrir le clan ainsi que pour les chasseurs et les cuisiniers. L’étranger s’adressa à lui avant de croquer dans un fruit.

''Vous chassez quoi, au juste ?''

Taharka avait rien compris du tout bien sûr. Seule la chamane savait parler une telle langue et pourrait l’aider, au moins pour cette fois. Il regarda la vielle femme en face de lui comme pour lui demander de répondre à l’étranger. Elle décida de donner un coup de main pour cette fois au guerrier.

« C’est ce que vous appelez un bison, sauf que celui-ci est de la taille d’un de nos Titans. Ces bisons vivent dans les forêts d’arbres géants. »7

Taharka la remercia d’un signe de tête. Puis il entama son fruit après la viande et les racines. Wah en tant que gros morfale qui se respecte avait déjà fini son repas. Le guerrier finit son repas peu après le shifter. Assez rapidement pour ne pas que Wah réclame de finir sa part. Ce shifter pouvait manger comme quatre, mais pas prendre un seul gramme. Il y avait vraiment des mystères qui entouraient les shifters que même les nomades ne pouvaient pas expliquer.

Le jour commençait à pointer le bout de son nez. Et les Titans n’allaient pas tarder à se réveiller. Pour les Nomades, cela signifiait qu’ils allaient devoir se coucher. D’ailleurs près de Wah, un enfant était déjà en train de dormir blotti contre un de ses parents. Certaines personnes étaient déjà en train de partir pour leurs huttes. Taharka, Wah et leur nouveau compagnon allaient devoir faire de même. Wah le fit savoir par un bâillement. Taharka lui fit signe d’attendre que Kristopher ait terminé son repas avant d’aller se coucher. L’archer se retourna et regarda vers le sol. Des Titans commençaient déjà à bouger et certains étaient déjà à tenter de grimper à l’arbre. Une entreprise qui se solderait de toute manière par un échec étant donné que les Nomades nichaient dans la canopée et étaient donc quasiment impossibles à atteindre. Ces Titans étaient vraiment stupides. Mais les Nomades n’éprouvaient pas vraiment de haine envers ces êtres. Ils avaient tout simplement appris à s’adapter à ces derniers. Ils n’avaient pas peur d’une soudaine invasion de Titans sur leur territoire étant donné qu’ils étaient déjà là. Les ténèbres nocturnes s’atténuaient de plus en plus et dans quelques minutes les premiers rayons du soleil perceraient l’horizon. A cette heure-ci, les bergers avaient confié leurs troupeaux aux chiens bien que les loups étaient moins actifs de jour au vu de la vigilance du bétail et des chiens d’autant que les moutons n’étaient pas les seuls animaux élevés par les Nomades. Ils élevaient aussi des bovins, des chèvres, des chameaux et des chevaux. Ces derniers servaient de montures de substitution quand les shifters étaient trop épuisés pour se transformer. Ils offraient aussi du lait qui pouvait être consommé. Le troupeau avait quelques étalons et taureaux pas vraiment amicaux, de quoi refroidir les loups de toucher à quoique ce soit. Quelques Titans normaux se promenaient autour des bêtes, mais cela ne perturbait en rien les animaux continuant à tondre la pelouse. En même temps, ces derniers ne risquaient pas grand-chose de la part des Titans qui n’étaient attiré que par les humains et surtout les shifters qui les attiraient bien plus.

Taharka se leva et invita ses deux compagnons à rejoindre la hutte après ce repas. Ils repassèrent près des branches où se trouvaient les Titans qui avaient fusionné. Les créatures étaient suspendues grâce à leurs griffes et la plupart s’étaient déjà assoupis. Le solstice d’été approchait à grands pas et les nuits étaient de plus en plus courtes, limitant le nombre d’heures où les Titans Normaux passaient dans un état léthargique. Chose qui forçait les Nomades à mener des activités au sein du campement et qui agaçait les jeunes qui voulaient sortir.

Taharka finit par rejoindre la hutte. Il poussa le rideau qui servait de porte et entra. Dedans c’était toujours le désordre à cause d’un certain Wah en particulier. Il déplia les nattes qui serviraient pour dormir. Il avait pu en emprunter une supplémentaire au voisin pour l’étranger afin qu’il ne dorme pas par terre. Les couvertures étaient en laine de mouton ou de chameau. Celles-ci tenaient bien chaud en plus d’êtres relativement confortables. Wah s’était déjà enroulé sous ses couvertures. Taharka se mit sur la natte du milieu, au moins si Wah bougeait, ça serait lui qui se prendrait des pieds dans le visage. Taharka ne dit pas un mot cherchant avant tout à trouver le sommeil. Il était épuisé par cette nuit agitée. Peut-être que la journée lui porterait conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Ven 13 Mai - 22:45

Kristopher se sentait un peu stupide en voyant l’incompréhension sur le visage de ses deux ‘geôliers’, qui évidemment, ne savaient pas quoi dire. Il était tellement nerveux et fasciné en même temps qu’il avait oublié que ces êtres venus d’ailleurs ne parlaient pas la langue des Murs. Le brun continuait de jeter des petits regards discrets aux alentours. Ils étaient très hauts dans les arbres et les Titans d’en bas ne pourraient surement pas grimper, même si, lors de l’expédition pour capturer le Titan Féminin, certains d’entre eux avait… Développé une sorte d’intelligence, c’était l’impression qu’ils dégageaient, et qu’ils apprenaient. L’un d’eux avait monté à un arbre avec difficulté, tombant plusieurs fois évidemment, mais le Titan avait réussi en fin de compte à monter. Kristopher s’était chargé de lui couper les doigts pour le faire tomber.

Fascinante créature et pourtant, qui le mettait mal à l’aise. Pourtant, il était l’un d’entre eux : un humain pouvant se transformer en Titan. Devait-il se sentir plus familier en la présence de ces géants carnivores ? Il ne le savait pas, mais il savait une chose, le brun ne voulait pas se mêler à eux. Kristopher fronça des sourcils. Ces gens autour de lui ne semblaient pas le moindre du monde inquiété par ces Titans… était-ce parce qu’ils se savaient en sécurité dans la hauteur de ces arbres ou était-ce parce qu’ils étaient habitués à leur présence. Difficile à dire. Peut-être que ces Titans accrochés au Mur, Shifter comme lui ou pas, en était la cause ? Il se dit intérieurement que ces Titans accrochés aux arbres seraient bien utiles pour les Bataillons ainsi que pour Erwin Smith, le commandant des Bataillons d’Explorations. Kristopher et les autres en apprendraient surement beaucoup d’eux.

Finalement, on répondit à sa question. La viande qui était sur son assiette venait d’un animal nommer bison, qui selon ses dires, faisait la taille de l’un de leur Titans, ce qui fit écarquiller ses yeux légèrement. Sa mère lui avait déjà parlé d’énorme bête poilu, aux grosses cornes et qui se déplaçait en troupeau… était-ce donc cette animale ? Il devait faire une taille colossale, il pourrait peut-être même nourrir un district entier ! Il y avait-il des bisons de la taille de mon Titan, pensa-t-il intérieurement. Quelle sorte d’autre animal doit vivre en dehors des Murs. Ignorant l’appétit d’ogre d’un de ses geôliers, il se contentait de manger ensuite en silence. Kristopher vit cependant le soleil se lever peu à peu. Le jour se lève. Les Titans allaient se réveiller. Pourtant, dans ce qu’il voyait, certains dormaient, dont un enfant auprès de ses parents. Profitait-il du jour pour dormir ? Si tel était le cas, il allait essayer d’en profiter lui aussi pour s’enfuir, s’il en avait l’occasion.

Une fois son repas fini – repas qu’il avait pris le temps de savourer d’ailleurs – Kristopher se leva et suivit Taharka et Wah en silence, repassant par le même chemin que tout à l’heure, jetant au passage un regard aux Titans accrochés aux arbres, qui eut aussi avaient l’air assoupis et épuisé. Parfait, j’ai une chance de plus pour m’enfuir, pensa Kristopher avec satisfaction tandis qu’il se dirigeait vers la hutte des ‘tatoués’, y entrant. Ils défirent des sortes de couvertures et Kristopher s’en installa sur un, étonné par leur confort et leur chaleur qu’il prodiguait. Il s’y allongea et plaça ses bras en arrière de sa tête, regardant le plafond de la hutte. L’occasion était parfaite. Kristopher avait juste besoin d’attendre pendant une heure ou deux, pour s’assurer qu’ils soient endormis… Cependant… Il avait bien envie de rester maintenant. De voir ce qu’ils avaient à offrir. De ce qu’il pourrait apprendre auprès d’eux. Ils avaient quelque chose de très attrayants. Kristopher était curieux de nature, même si sa curiosité était plus ‘modérée’ depuis son enfance. Pendant un long moment, il pesa le pour et le contre. Il poussa un soupir silencieux, fermant ses yeux. Il décida de rester. Pour un temps. Il tomba dans un sommeil relativement calme, perturbé que par de très courts instants de cauchemars. Heureusement qu’il ne bougeait pas lors de ces courts instants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Mar 5 Juil - 19:01

Le temps de sommeil de Taharka et de ses compagnons avait été particulièrement court. L’homme fut réveillé par du remue ménage autour de la hutte. Habituellement, en journée, le campement était très calme et les seuls sons qu’on pouvait entendre étaient ceux des Titans et de la faune aux alentours. La seule chose qui pouvait expliquer ce bruit, c’était des préparatifs pour un départ. L’homme se remémora qu’ils allaient quitter cet endroit car le troupeau s’était éloigné et que les Titans commençaient à s’accumuler autour du campement. L’archer regarda les deux shifter, Wah s’était déjà transformé durant la nuit et avait besoin de récupérer, puis il ne pouvait pas monter le Titan de Kristopher étant donner qu’un Nomade ne pouvait monter que sur un Titan s’il était lié à celui-ci. Ils allaient devoir se déplacer sur des chevaux cette nuit. Taharka réveilla Wah, pour lui demander que Kristopher et lui rangent les affaires et démontent la hutte. Le shifter acquiesça puis se leva pour commencer à plier les affaires. L’homme quitta la hutte choisissant de laisser les deux shifter s’occuper des affaires après avoir mis un kimono comme tenu pour la nuit. Il allait aider ceux qui étaient déjà éveillés à démonter les structures principales.

Il se dirigea vers la place principale. Plusieurs Titans se tenaient au centre, prêts à recevoir des chargements. Ils étaient cinq  qui allait être désignés pour le transport des structures les plus imposantes et des personnes plus faibles qui avaient donc besoin de plus de sécurité. Le reste du campement démonté allait être transporté par des ânes. Les humains sans Titans ou avec des partenaires shifters qui ne pouvaient pas se transformer allaient voyager à cheval. Le convoi allait prendre une formation qui ressemblait beaucoup à celle utilisée par le Bataillon d’Exploration mettant au centre les ânes, les cavaliers et les Titans servant au transport. Autour d’eux, des guerriers sur leurs Titans avec un équipement limité pour qu’ils soient les plus mobiles possibles et aux extrémités du convoi, des Titans équipés de tambours de guerres afin de prévenir de la venue d’un danger et de sa provenance pour que le convoi puisse le contourner avec une bonne synchronisation remplaçant les fumigènes invisibles de nuit. Il y avait très peu de Titans de nuit, mais rien n’excluait qu’un déviant débarque. Mais généralement, les guerriers arrivaient à le neutraliser avant qu’ils n’atteignent ceux qui étaient les plus vulnérables. Puis la nuit, les Titans étaient très rares.

Le soleil était déjà en train de décliner. Dès que la plupart des Titans seraient tombés en état léthargique, les Nomades allaient pouvoir récupérer les ânes et les chevaux en sécurité. Le clan avait pratiquement terminé de replier toutes les affaires. Taharka se demandait si Wah et Kristopher en avait terminé avec la hutte et le peu de mobilier que possédaient les deux hommes. En règle générale, les Nomades se contentaient du strict minimum en matière de mobilier. Seulement de quoi ranger  des armes et dormir.
Une fois la nuit tombée, il était possible d’aller chercher les chevaux et les ânes. Taharka rejoignit un groupe de personnes qui allaient se charger de capturer les animaux au sein du troupeau. Les chevaux et les ânes étaient en semi-liberté, mais contrairement aux bovins, chèvres, moutons et chameaux, ils restaient proches des humains pour être à portée de ces derniers. C’était le rôle de chiens de veiller à ce que les équidés restent proches du campement. Les chevaux Nomades étaient bien différents de ceux du Bataillon d’Exploration. Ils étaient plus petits, plus trapus et étaient bien plus proches des chevaux préhistoriques comme les tarpans. Ces animaux étaient bien plus farouches, mais pouvaient devenir de fidèles compagnons, bien qu’ils puissent avoir plusieurs cavaliers contrairement aux Titans. Les Nomades montaient à cru, chose qui permettait de maintenir un certain équilibre essentiel quand on vivre dans les hauteurs et chevaucher des
Titans encore plus inconfortable et exigeant un meilleur équilibre que sur un cheval en raison de chutes pouvant êtres souvent fatales. Taharka prit trois chevaux et deux ânes. Il se dirigea vers l’arbre où se trouvait leur hutte et attacha les animaux en bas du tronc puis grimpa dans les hauteurs pour rejoindre les shifters. Sur le chemin, il croisa les Titans qui allaient servir de tambours de guerre s’équiper de ces imposants tambour dispositifs composés d’une structure en bois, d’un tambour principal en vessie de bison géant remplie d’eau, de deux tambours plus petits en panse de brebis. Chaque membre de la tribu devait connaître par cœur les significations des différents rythmes jouées durant les déplacements. Cela permettait à la tribu d’avancer à l’unisson.

Taharka se dirigea vers l’emplacement de la hutte afin d’aider les shifters à finir le travail pour qu’ils puissent enfin partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   Dim 31 Juil - 21:38

Son sommeil était... plaisant, cette fois-ci. Quelques cauchemars, mais qui se finissaient vite et il ne bougeait pas, ce qui ne perturbait pas ses 'amis' ici présents, dans cette hutte. Quelque chose que le Shifter chérissait, une nuit quelque peu paisible et ou il pouvait avoir une certaine paix intérieur, étrange pour un être à l'esprit si torturé. Malheureusement, toute bonne chose devait prendre fin et ce fut Wah qui y mit fin en le réveillant. Il s'était frotté les yeux et s'était mis debout. Wah, grâce a des signes, lui dit qu'il fallait se réveiller et démonter la tente. Ses sourcils se froncèrent, mais hochèrent la tête, l'aidant. Autour de lui, les gens semblaient se préparer pour un départ. Voulaient-ils éviter de rencontrer d'autres hommes comme Kristopher, ceux du Bataillon par exemple, croyant qu'ils allaient les chercher pour ramener Kristopher auprès d'eux en massacrant les autres au passage ?

Questions qui allaient peut-être rester sans réponse, mais pour l'instant, il aidait Wah à démonter la tente et a ranger le mobilier, ce qui ne prit guère de temps après que Taharka fut arrivé pour les aider. Une fois ceci fait, ils rejoignirent le bas du tronc d'arbre, ou se trouvaient trois chevaux et deux ânes. Après avoir chargé les affaires sur les ânes, ils montèrent sur des chevaux plutôt étranges, une espèce que Kristopher n'avait jamais vue auparavant. Étaient-ils meilleurs que ceux du Bataillon ? Il allait bientôt le savoir. La nuit était fraiche et des bruits de tambours se firent entendre, rythmées.

Le trio rejoignit le reste du groupe qui avait fait une formation, semblable a celle des Bataillons. Certains étaient sur des chevaux, d'autres sur des Titans. Titans qui semblaient transporter le village entier sur leurs épaules. Un peuple migratoire ? Tant de possibilités. Ainsi commencèrent-ils ont galoper et marcher au rythme des tambours, le brun regardait aux alentours. Les Titans n'étaient pas actifs de nuit, il le savait, mais il avait tout de même peur qu'ils n'attirent l'attention de mauvaise personne avec tout ce boucan... Notamment de possibles Shifters hostiles, comme le Titan Féminin. Si cette tribu possédait des Shifters, et qu'ils pouvaient vivre parmi les Titans en dehors, le doute n'était plus possible, d'autres peuples étaient capables de vivre avec les Titans aussi en dehors des Murs.

Un moment passait quand sans avertissement, l'un des Titans jouait de son tambour d'une manière étrange et Kristopher comprit vite ce qu'il passait en jetant un coup d'œil aux alentours. Un Déviant fonçait vers eux, mais a sa surprise, même si le Déviant semblait assez éloigné, les autres 'guerriers' ne réagissaient presque pas de facon effrayée. Certains avaient simplement bandé leurs arcs étranges et viser ses yeux, les crevant avec leur flèche, aveuglant le Déviant pour ensuite simplement reprendre leur route comme si de rien n'était.

Le reste de la route se poursuivait sans trop de dérangement, exception des rares Déviants qui venaient parfois vers eux dans la nuit noire. L'avancée était toujours rythmée par les tambours, faite de peau d'animaux et Kristopher passait le plus clair de son temps a examiner les alentours. Il tourna ensuite son regard vers Taharka, le regardant un moment en silence avant que, tant bien que mal, d'essayer de parler en langage des signes.

''Votre cheffe m'a dit que votre tribu s'était fait attaquer par des hommes du Mur, il y a quelques années. Il s'était passé quoi ? Vous en savez plus ? Ces hommes qui vous ont attaquer, arboraient-ils un quelconque symbole sur eux ou quelque chose dans le genre ?''

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Contact du troisième type PV: Taharka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contact du troisième type PV: Taharka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» épée de type normande
» taille des socles et type de socles
» Fiche-type de demande de rp
» BENJI TYPE BICHON MALTAIS 5 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki no Kyojin RPG :: Zone RP : Territoire Humain :: Mur de Rose :: Murs-
Sauter vers: