Un forum inspiré librement du manga Shingeki no Kyojin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour d'un soldat et visite dans le monde des esprits [PV Cecilia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Shifter alcoolique
Messages : 33
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 22
Localisation : Derrière toi
MessageSujet: Retour d'un soldat et visite dans le monde des esprits [PV Cecilia]   Lun 29 Fév - 20:12



Retour d'un soldat et visite dans le monde des Esprits


Cela faisait depuis un jour que Cecilia était partie en excursion avec le Bataillon d’Exploration. Arn avait une certaine appréhension pour elle. En effet, si on qualifiait ce corps d’armée de suicidaire, ce n’était pas pour rien. Même sa tribu d’origine disait ça, et pourtant ils partageaient leur territoire avec les Titans. Habituellement, Arn avait plutôt le sommeil lourd et fallait y aller pour le mettre debout, mais cette nuit là, il avait eu beaucoup de mal à dormir tant il était angoissé par peur qu’elle se fasse tuer.

La journée commençait dans les souterrains qui s’animaient peu à peu. Aujourd’hui, c’était jour de marché. L’occasion pour Arn de vendre ses trouvailles de la décharge. Peu de monde osait aller à cet endroit et pourtant ça regorgeait de trésors. La plupart des déchets venaient de l’ensemble de Sina. Et à la surface, c’était donc essentiellement des nobles et des bourgeois vivant dans l’opulence. Et ces derniers jetaient vraiment tout et n’importe quoi se lassant bien vite d’une de leurs possessions, ils ne savaient pas se contenter de ce qu’ils possédaient. Mais en dessous, ils offraient un véritable eldorado à ceux qui n’avaient pas grand-chose. Arn avait trouvé de nombreux objets de valeur tels que de la vaisselle en faïence parfois décorée, des bijoux en argent et même parfois en or ainsi que des équipements tridimensionnels et autres armes précieuses. Même abimés, ces objets valaient très cher au marché noir.

Le jeune homme allait vendre ses dernières trouvailles. Aujourd’hui, c’était un ours en peluche, deux équipements tridimensionnels incomplets, des couverts en argent avec quelques dorures un peu oxydés, des récipients en métal ainsi qu’une petite statuette d’angelot en porcelaine à laquelle il manquait une jambe. Les nobles étaient friands de ces petits angelots boudinés qui ressemblaient d’avantage à des Titans auxquels on avait greffé des ailes d’oiseau et un sexe qu’à des enfants. Le marché est sans doutes d’une des grandes animations des souterrains avec les règlements de compte et les bagarres des tavernes. Arn déambulait dans les rues tirant son cheval par la bride. La bête transportait ce qui allait être mis en vente au marché. Lukas était lui aussi sur le dos de l’animal. Le chien de la famille, un bâtard amaigri au poil court marchait aux côtés de son maître. Arn était obligé de se mettre au milieu des deux animaux qui ne s’aimaient pas vraiment. La petite famille attirait quelques regards curieux de par l’accoutrement des humains. Arn était vêtu d’un simple pagne, le corps tatoué et peint, la peau sombre, les cheveux long et crasseux, les pieds nus, il semblait venir d’un autre temps. L’ancien mercenaire arborait ses origines Nomades qu’il ne voulait surtout pas renier, car ses premières années de sa vie, il les avait vécu au sein d’une petite tribu.

Les marchands commençaient déjà à disposer les produits sur les étals. Certains avaient de tables en bois en guise d’étals, mais d’autres devaient se contenter d’une bâche à même le sol. C’était le cas d’Arn. Une fois, un emplacement trouvé, il stoppa le cheval et déchargea la bâche qu’il étala au sol avant de retirer les sacs contenant les objets du dos de la bête. Il les sorti des sacs et disposa le tout sur la bâche aidé de Lukas. Puis ils se mirent en tailleur derrière la bâche et les objets mis en valeur posés dessus. Les clients affluaient déjà autour des stands. Les plus populaires étaient sans doutes ceux qui concernaient l’alimentaire, ce qui était tout à fait normal en même temps. Mais les équipements tridimensionnels et objets précieux pouvaient tout de même se vendre à prix d’or au marché noir. En face du stand d’Arn un marchand d’esclaves qui ne cessait de le fixer. Le type s’approcha de lui pour lui demander si le gamin était à vendre. Arn fit un clin d’œil à Lukas et il emmena le marchand d’esclaves et Lukas dans un coin tranquille soi-disant pour négocier, puis le gosse se transforma en Titan et ce qui refroidit le type. Arn le prévenu que si il cherchait à faire d’autres esclaves, un Titan réapparaitrait. Ils gavèrent le type d’alcool pour le rendre peu crédible si il parlait de Titan et le ramenèrent à son stand sous les rires des esclaves de voir leur maître dans un tel état. Puis le récupérateur et son fils se remirent en tailleurs derrière le stand qui avait été gardé par le cheval. Le marchand d’esclaves commença à parler de Titan à côté d’une femme bien en chair qui faisait ses achats au stand d’à côté. La dame le prit très mal et tabassa le malheureux sous les fous-rires des esclaves, des passants ainsi que d’Arn et Lukas. Au moins, ce type avait ce qu’il méritait.

Les rares soldats des Brigades Spéciales qui patrouillaient ne disaient pas grand-chose par rapport aux marchandises illégales qui étaient exposées. En même temps, c’était la bleusaille qui était envoyée dans les souterrains. Et elle n’était pas vraiment formée à affronter des gangsters qui en terme de dangerosité n’avaient rien à envier aux Titans. Et parfois, ces soldats achetaient même des biens au marché des souterrains. En même temps, ils n’avaient pas grand-chose d’autre à faire.

Le reste de la journée se passa sans encombre pour Arn bien que son angoisse avait augmentée quand il entendit des soldats des Brigades Spéciales discuter de l’expédition du Bataillon d’Exploration, celle à laquelle Cécilia devait participer. Il apprit que l’expédition n’avait duré qu’une après midi et qu’elle s’était avérée être un véritable désastre duquel peu d’hommes étaient revenus. Arn rentra chez lui toujours aussi mal à l’aise. Aujourd’hui, il n’avait pas vendu grand-chose, seuls quelques couverts et les deux équipements tridimensionnels étaient partis. Au moins ils lui avaient rapporté une petite fortune, suffisamment pour avoir à manger pour la semaine. Par contre l’angelot et l’ours, ça faisait plusieurs mois qu’Arn les avait et ils n’étaient toujours pas partis, en même temps, pour l’angelot, seules des prostituées en voudraient pour décorer leur bordel. Arn s’allongea sur sa natte pour tenter de faire la sieste pour se changer les idées.

Quelques minutes plus tard, il entendit une voix familière. Lukas et le chien accoururent vers le rideau qui servait de porte. Arn se leva et quand il décala le rideau, il soupira de soulagement voyant la personne qui se trouvait derrière ce rideau.

« Enfin tu es revenue ! »


- Adrenalean 2016 pour Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 25/01/2016
MessageSujet: Re: Retour d'un soldat et visite dans le monde des esprits [PV Cecilia]   Jeu 14 Juil - 19:09


« - Avez-vous entendu les dernières nouvelles ? L'expédition du Bataillon d'Exploration n'aurait apparemment duré qu'une après-midi.

- J'ai entendu dire que cela a été un véritable fiasco.

- Savez-vous que moins de la moitié des hommes sont revenus sains et saufs ?

- Vraiment ? J'ai pourtant entendu dire que seulement une dizaine de personnes étaient revenues...

- C'est vraiment ridicule. Pourquoi continuent-ils à s'acharner ?

- Un véritable gâchis, je vous dis! Dire que tous ces soldats auraient pu servir le peuple dans la Garnison ou les Brigades Spéciales.

- Quand je pense qu'on les paie pour servir de nourriture à ces monstres...

- Quel scandale!

- Quels incapables!

- Quelle bande de vauriens! »


Voici ce que la jeune Cécilia entendit tout le long de son voyage du QG du Bataillon d'Exploration du Mur Rose jusqu'à la ville souterraine du mur Sina. Que ce soit dans les marchés, aux portes des villes, près des fermes, dans le district, les murmures étaient toujours les mêmes. Des paroles cinglantes, méprisantes, haineuses. Si cela la touchait ? Oui, énormément. Ces mots étaient comme des milliers de poignards lui transperçant la tête et la poitrine.
De plus, contrairement à ces civils ignorants, la rouquine, elle, avait participé à cette mission. Elle avait fait partie d'une des ailes s'étant faites presque entièrement décimer. Elle avait vu ses collègues se faire tuer les uns après les autres, le sang giclant dans tous les sens, les membres réduits en bouillie, les os craquelés. Là où les civils voyaient des bons à rien juste bons à se faire dévorer, l'adolescente, elle, avait vu des hommes valeureux souffrir atrocement et mourir après une lente et douloureuse agonie pour sauver la population.
Cependant, tout comme durant cette expédition, la jeune soldate ne laissait rien paraître. Elle portait maintenant l'une de ses nombreuses robes de laine mélangée et ses éternelles bottes de cuir. Personne ne savait qu'elle était une des rares survivantes de ce désastre. Son visage n'exprimait ni la déception qu'elle ressentait, ni la fatigue qui la rongeait. Seule une personne la connaissant pouvait remarquer ses légères cernes et ses cheveux légèrement ternis.

Cécilia était partie à peine cinq minutes après être rentrée au QG. Entre les personnes gravement blessées et celles traumatisées ou déprimées... Tout semblait refléter les horribles scènes auxquelles tous ces soldats avaient assistés. Et cela était apparemment plus vrai encore pour le jeune Shifter qui nous avait rejoint. L'atmosphère était bien trop pesante pour elle.
Elle avait donc décidé de rejoindre au plus vite Arn et Lukas, ses amis du monde souterrain. Ces derniers auraient vite vent de ce qu'il s'était passé, et elle voulait les rassurer en leur montrant qu'elle était saine et sauve. Elle avait donc récupéré son cheval et quelques peintures qu'elle avait faites, et s'était arrêtée à quelques stands pour acheter de la nourriture et de l'eau, ainsi qu'un cheval du Bataillon en peluche pour Lukas. Il fallait bien fêter la survie de ceux qui étaient revenus, après tout...

La nuit était tombée lorsqu'elle arriva dans la ville souterraine, après voir laissé son cheval dans un écurie. C'était le jour du marché aujourd'hui, mais à cette heure-ci, presque tous les stands étaient fermés. Même la petite zone dans laquelle Arunja avait l'habitude de s'installer pour vendre ses trouvailles était vide.
La rouquine alla donc vers le repaire de la petite famille. Et plus elle s'approchait de sa destination, plus l'impression de laisser cette désastreuse expédition derrière elle l'apaisait.
Enfin, elle retrouva le petit nid de ses amis, dont la porte se résumait à un rideau. Heureuse d'être enfin arrivée, l'adolescente lança d'une voix claire :

« - Les garçons! Je suis là! »

Il ne fallut pas plus pour que des bruits de pas précipités parvinrent à ses oreilles.
La première chose qu'elle vit de l'autre côté du rideau fut le visage d'Arunja, qui poussa un soupir de soulagement en la voyant.

« - Enfin tu es revenue! »

La soldate s'apprêtait à répondre, quand deux silhouettes sortirent de l'abris et se jetèrent sur elle, la faisant tomber à la renverse.

« - Céciiiii! Tu es vivante! » s'écria l'un, accompagné par les aboiements de l'autre.


Cécilia rit joyeusement, puis ébouriffa les cheveux de Lukas et les poils du chien.

« - Oui, les amis. Je suis saine et sauve. » dit-elle d'une voix douce en souriant tendrement.

Sourire qui disparut lorsqu'elle vit une masse plus important foncer sur elle.

« - Attention! » cria-t-elle en roulant sur le côté, attirant avec elle Lukas et le chien...

... Mais pas Arn.
Ce dernier se retrouva écrasé par leur cheval. La rouquine eut immédiatement mal pour lui.

« - Oups... Désolée, Arn... dit-elle d'une voix compatissante. Tout va bien ? »

_________________

Real heroes don't have to fight.


#94C1DF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shifter alcoolique
Messages : 33
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 22
Localisation : Derrière toi
MessageSujet: Re: Retour d'un soldat et visite dans le monde des esprits [PV Cecilia]   Lun 18 Juil - 16:23

A peine la jeune femme apparue, l’enfant et le chien lui sautèrent dessus, ne laissant pas le temps à Arn de l’approcher. Un sentiment de joie régnait dès à présent après ces moments de tension et d’inquiétude. Arn avait appris par les soldats des Brigades Spéciales les désastres de l’expédition et toute la journée il avait été angoissé. Depuis leur première rencontre, Arn s’était beaucoup attaché à Cecilia. Elle apportait de la joie au sein de la petite famille.

La jeune femme ébouriffait les cheveux du gosse et les poils du chien. Arn les regardait en souriant. Mais il vit soudain le sourire de Cecilia disparaitre pour un visage alerté.

« Attention ! »

Arn voulu intervenir, mais Cecilia eut le temps de se dégager avec l’enfant et le chien, mais le père n’avait pas fait attention à la menace et ce fut lui qui se pris une masse qui s’étala sur lui. Il se rendit compte que c’était le cheval qui voulait aussi sauter sur la jeune femme comme le gosse et chien, mais ce n’était pas vraiment la même chose en terme de masse pour cet animal.

« - Oups... Désolée, Arn... Tout va bien ? »

« J’ai connu mieux … »

L’homme demanda à l’animal de dégager. Le cheval s’exécuta et il put enfin s’en tirer. Il constata les dégâts sur son corps. Bon, pas de casse et tant mieux. En tant que shifter, Arn souffrait d’une vitesse de régénération très en dessous de la moyenne. Cela le rendait vulnérable aux infections et aux maladies.

Arn invita tout le monde à entrer dans leur demeure. Alors qu’il allait rentrer, l’homme senti une douleur traverser sa jambe. Il grimaça puis se redressa. Ah oui, c’est vrai, depuis quelques temps, une douleur avait commencé à miner son genou signe qu’une arthrite apparaissait. Dans les souterrains, ce mal était fréquent du fait que les habitants avaient très peu accès à la lumière ainsi qu’à des soins en raison de leurs manques de moyens. Arn étant trop lent à se régénérer, la maladie avait put progresser bien plus vite que son pouvoir de Titan pouvait permettre la guérison. Arn n’allait bientôt plus avoir la possibilité de cacher sa maladie.

« Vous venez ?! »


L’enfant et le chien rentrèrent immédiatement. Arn les suivit. Il devait préparer le repas pour le soir. Il alla voir ce qu’il leur restait en réserve comme aliments. Il trouva une carotte à moitié pourrie, un navet et du pain tout dur, de quoi + une soupe, mais c’était bien maigre pour trois personnes. L’homme était désolé du peu de moyens pour fêter une telle occasion.

« Je suis désolé, il ne me reste plus que ça, si j’avais pu, j’aurais acheté un peu plus ! »

Il prit leur vielle marmite et commença à chauffer l’eau. Arn s’était promis de prendre soin de sa famille et la plupart du temps, c’était lui qui s’occupait des tâches quotidiennes. Heureusement que son fils l’aidait. Comme son père, Lukas avait dut déjà assumer des tâches d’un adulte. L’enfant était d’ailleurs en train de mettre la table. Arn n’avait que des récipients en terre cuite comme bols et assiettes, et n’ayant pas de couverts, ils devaient manger à la main. La petite famille manquait de moyens pour prendre des repas aux tavernes. Lukas était parti ranger les objets invendus, parmi lesquels de la vaisselle et quelques couverts qu’ils n’utilisaient pas pour éviter de les souiller puisqu’ils seraient vendus. Lukas désigna l’ours et l’angelot.

« Faudra vraiment qu’on en fasse quelque chose … »


« Ouais ! Mais bon c’est difficile de trouver des gens qui vont vouloir de ces bricoles. A la limite, l’ours on pourra faire une ristourne dessus, un enfant le voudra sûrement. Par contre, ce Titan volant avec un sexe, personne n’en voudra … Les nobles on vraiment des goûts étranges … »


Arn se demandait ce que Cecilia avait pu voir hors des Murs et ce qu’il s’était passé lors de cette expédition que les soldats disaient si désastreuse. Si le Bataillon serait sorti de nuit, il n’y aurait pas autant de morts. L’ancienne tribu d’Arn l’avait bien compris et se déplaçait de nuit car la plupart des Titans devenaient totalement inoffensifs. Il se tourna vers Cecilia.

« Je suis heureux de te revoir … J’ai eu tellement peur pour toi … »


Perdu dans ses pensées, Arn n'avait pas fait gaffe à sa soupe qui était en train de déborder. Il fut surpris. Et ne put pas réparer l'erreur à temps.

"Et merde, ma soupe !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retour d'un soldat et visite dans le monde des esprits [PV Cecilia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour d'un soldat et visite dans le monde des esprits [PV Cecilia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite dans les égouts
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki no Kyojin RPG :: Zone RP : Territoire Humain :: Mur de Sina :: Ville souterraine-
Sauter vers: